Tout va bien avec le nouveau clip « Alright » d’Aloha Orchestra. Tout va bien…

Aujourd’hui, le nouveau clip de Aloha Orchestra « Alright » vient de sortir, extrait de leur prochain album. Un titre réalisé tout en finesse tant d’un point de vue visuel que sonore.

Peut-être vous souvenez-vous de « Come On » de Aloha Orchestra, une pop electro ronde, entraînante et rêveuse, sortie il y a trois ans. Ou si vous êtes allé voir Julien Doré en concert cette année, peut-être les avez-vous croisés en première partie. Peu importe d’où vous les connaissez, car eux nous emmènent systématiquement sur les plages de Californie. Les cinq havrais ont cette capacité de nous faire voyager avec leur musique et cette fois ne fait pas défaut.

Le clip porté en images par O.S.A.K.A.H propose une narration cinématographique au traitement épuré. Des paysages idylliques : montagne enneigée, route déserte et maison moderne aux formes rectangulaires. Le décor semble incarner une sorte de perfection, de havre de paix. Progressivement, le téléphone vient se glisser au milieu de ce cadre comme un intrus. Il est toujours présent entre les personnages et le monde extérieur, comme si ces derniers n’étaient capables de vivre qu’à travers lui. Contradiction entre l’ouverture et l’enfermement, entre nos projections et la réalité.

Au milieu du clip, la musique s’arrête pour laisser place au silence, au vent qui souffle, faisant écho au début du clip. Phase de repos durant laquelle le rôle des personnages change. Là où la quiétude semblait régner, on se rend compte de la substituabilité des individus à travers les relations éphémères, mettant en arrière plan les êtres humains par rapport à ce qu’on vit.

Le clip est à la fois fort et beau, alors que la musique se fait douce et entraînante, contrastant avec ce qu’il se passe. On se laisse glisser calmement sans prévoir la tempête, la déception qui survient. Certains silences sont plus douloureux que n’importe quel mot, heureusement Aloha Orchestra sait comment apaiser les tourments à travers une mélodie joyeuse. Alors oui, on peut répéter avec eux « Alright on the roof » ce refrain qui se fait entêtant. Une écoute qu’on a envie de prolonger, jusqu’à en saisir toutes les subtilités.

Pour en découvrir davantage sur leur prochain album, rendez-vous le 18 avril sur la scène des Étoiles pour voir le groupe s’y produire.

%d blogueurs aiment cette page :