#20 – L’héritière

© Frédéric Petit

Chercher la cause de la brèche,
Ouvrir mon regard,
et comprendre la faille,
le vide qui n’existe pas, 
qui n’a jamais existé,
ce trou que j’ai moi-même creusé,
me plongeant dans le noir,
rompant avec l’extérieur, 
alors qu’autour, il y avait la lumière.

Enfin, comprendre, 
que l’amour si fort 
que celui d’un père et d’une mère,
pour leur enfant, 
ne peut le laisser seul.

Je n’ai plus peur, 
ni du noir, ni du vide, ni du néant,
car je sais que je suis l’union,
de deux êtres qui s’aiment,
l’enfant de la chance, 
l’enfant de la réconciliation.

De l’origine à la poussière,
nous trois sur cette terre,
je porterai toujours sur moi,
leur amour, tel un manteau chaud.

Publié sur Short Edition

#20 – L’héritière
5 (100%) 2 votes
%d blogueurs aiment cette page :